Odonis Odonis – Hard Boiled Soft Boiled (2014)

Au rayon des brûlots de punk-rock qui marquent carrément une vie, on pense d’abord et par exemple à l’effet que nous avait fait, en 2002 déjà, le “Lightsabre Cocksucking Blues” des mythiques Gallois de Mclusky, en ouverture du deuxième album Mclusky Do Dallas. C’est ce type de claque intersidérale que nous colle “Order In The Court”, joyau d’un autre deuxième album, celui du trio torontois d’Odonis Odonis.

Fulgurance parano, psychotique, aliénée, au subtil tatouage indus, ce titre est une vraie bombe dévastatrice comme trop peu nous torpillent – portée de surcroit par une vidéo magnifique qui donne vie aux peintures de Jérôme Bosch. Le reste de Hard Boiled Soft Boiled, moins enflammé, souffre fatalement de la comparaison, mais son gros shoegaze garage reste très convaincant, en particulier le premier single “New Obsession” ou “Breathing Hard”. Votre Honneur, le jugement sera sans appel.

Site

DL