Catnaps – Boys Drool (2012)

C’est entendu, la Saint-Valentin est aussi stupide que sans intérêt. Comme beaucoup d’autres fêtes à la con rajouterez-vous à juste titre, mais finalement là n’est pas trop le sujet. Car on pourrait presque revoir son jugement en tombant sur ce Boys Drool, single deux titres sorti tout spécialement ce 14 février pour célébrer les amoureux… ou peut-être pour les moquer. Catnaps y balance en à peine plus de trois minutes cette paire de petits archétypes de (allons-y 🙂 girly power pop punk bubblegum, avec une fraîcheur et un enthousiasme communicatifs.

En reniflant ce bouquet offert par le quartette de Philadelphie, on se régale de la légèreté de ces suites d’accords simpl(ist)es, de ces mélodies pot de colle, de la voix sucrée de la chanteuse, des chœurs angéliques de sa comparse. Le caracoleur Johnny donne envie de sauter partout même si (dans la chanson) le flirt tourne court. Boys Drool, c’est comme retourner au collège et s’enivrer d’une série de râteaux que la bimbo locale nous collerait à la récré (ou le beau gosse donc). Et n’importe quel jour, pas seulement le 14 février.

Bandcamp

DL (Le premier album Why Don’t You Whisper? paru en 2011 a les guitares un peu moins grasses mais est lui aussi hautement recommandable : DL. Et un extrait en vidéo 🙂