Fergus & Geronimo – Funky Was The State of Affairs (2012)

Après avoir déjà fait dans l’expérimentation un peu psyché-rétro sur un premier et inégal Unlearn en 2011, le duo bidouilleur de Denton, Texas, Fergus & Geronimo (dont un gars des excellents Teenage Cool Kids) enchaîne cette année avec un deuxième album particulièrement engageant. Funky Was The State of Affairs, toujours un œil vissé sur le rétroviseur, fait cette fois la part belle à d’antiques claviers bariolant une sorte de proto-punk, combinaison n’étant pas sans évoquer par moments le Simply Mortified (2001) des mythiques et éphémères BS 2000.

C’est par exemple le cas du premier temps fort, l’efficace No Parties et sa basse filant droit, de Earthling Men ou des instrumentaux Wiretapping Muzak. L’ensemble des titres dignes de ce nom, courts pour la plupart et dont on retient en particulier Roman Tick ou Spies, est entrelardé de bizarreries sonores à base de bruits d’aliens ou de coups de fil tordus. Tout un univers joliment foutraque qu’on goûte la langue bien tirée, tel le zig du pittoresque artwork.

Bandcamp

DL