First – Hermes Has Left The Building (2012)

Après des premières démos carrément épatantes distillées par le groupe en 2011, l’impatience de voir débarquer le First album était particulièrement vivace. C’est progressivement que nous avons vu Hermes Has Left The Building dévoiler ses charmes, à coup de mises en ligne régulières sur le Soundcloud du londonien Ben Fox Smith (alias Young Sawbones), avant que ses dix titres soient compilés et ordonnés fin septembre sous cette forme. Le résultat est probant, même si le côté direct et fougueux des quatre ou cinq morceaux initiaux n’est plus aussi évident.

Là où éclatait une forme de pure spontanéité, ici transpirent les aspects plus complexes du songwriting de Smith, et donc des morceaux plus longs, tortueux, bigarrés. Mais pas moins séduisants. Car c’est aussi dans l’exploration étirée de ce monde protéiforme, fait d’évidences et d’étonnants détours, que vient se nicher le plaisir. Comme par exemple celui débusqué dans la dernière minute de The Tights Of a Dozen Women, lors de ce délicat final pop décalé. Ou plus prosaïquement celui diffusé par Kate And I ou See You Later, potentiels singles à la teneur plus classique mais à l’indéniable efficience. Avec une regrettable discrétion, Ben Fox Smith poursuit ainsi un parcours de premier choix.

Bandcamp

DL (Faites pas vos rapiats, c’est 4£ minimum. Si vous êtes vraiment fauchés, écrivez-moi et on s’arrangera)

First – Demo (2011)

Il faut toujours prendre des nouvelles de ses vieilles amours. On est retombé presque par hasard sur ce bon vieux Ben Fox Smith,  membre des regrettés et remarquables Stony Sleep et Serafin, ces groupes britanniques qui ont marqué l’histoire du rock alternatif autant par leur super trempe que par leur frustrant destin. Aujourd’hui, on se délecte ému, presque nostalgique et surtout très emballé par les premiers pas de First.

Loin de ce que propose Young Sawbones (nom de code solo) et de l’excellente indie pop du précédent projet Medical School, ici notre songwriter londonien est toutes griffes dehors, balançant sur cette démo quatre titres surpuissants aux tempos élevés (si ce n’est le plus massif Olé) et aux guitares acérées (ah ce tonitruant Inception…). Et vraiment, ça envoie du rosbif. A quand l’album ? Après ce coup d’essai (et coup de maître), First doit passer la seconde.

Facebook

DL