New Politics – New Politics (2010)

En pleine campagne électorale, pourquoi ne pas revenir sur la première livrée de cette triplette de Danois, partisans d’un programme de pop offensive aux refrains fédérateurs. Avec, comme dans la vraie vie politique, des promesses affichées et pas forcément tenues. Comme dans la vraie vie politique, un état de grâce en début de mandat puis un certain désenchantement. Et au final une conviction qui s’effiloche après trois ou quatre mesures.

Ici, New Politics fait mieux que Weezer. Mais le Weezer des années 2000, celui qui s’est peu à peu dégradé, certainement pas le Weezer flamboyant et même mythique du Blue Album et de Pinkerton. On apprécie donc vraiment les premières écoutes de New Politics et surtout les imparables tubes inauguraux Yeah Yeah YeahDignity surtout, Give me Hope aussi, déjà de manière moins évidente. Avec notamment cette façon de scander les couplets qui évoque carrément les Beastie Boys. Mais derrière cette trop grande facilité à convaincre se dissimulent une rapide usure du pouvoir et un numéro d’équilibristes qui n’est jamais loin de faire tomber du côté d’un gros rock FM un peu niais. Le candidat a convaincu un temps, mais on s’en est vite lassé.

Site

DL