Ovens – Ovens (2009)

Ou comment envisager la sensation d’un chercheur d’or lorsqu’il découvre une mine de perles… Rencontrer Ovens, c’est peut-être mettre la tête dans le four, mais c’est surtout l’avoir dans les étoiles. Sur cet objet édité en 2009, 44 chansons d’environ 1 minute s’enchaînent comme dans un rêve, rappelant principalement le Weezer du Blue Album avec plein d’autres gourmandises gorgées de pop et de punk. Ici, on s’éprend même des défauts suggérés des californiens, ces titres au fort cousinage, ces guitares quasi d’obédience hard rock ou cette formidable capacité à y aller absolument de son solo dans chacun des micro-joyaux.

Difficile de décrire ce qu’est le plaisir de plonger dans cet univers : cette expérience, il faut la vivre en allant sur le site du groupe et gloutonner tous les enregistrements mis généreusement à disposition. On trouvera donc ce gros volume, recueil de l’œuvre produite entre 2006 et 2008, mais aussi l’ep précédent, Beau Goes To The Hospital (2005), et le suivant, également Self Titled (2011). Pour la route, s’arrêter sur un effort solo du chanteur Tony Molina (Embarassing Times, 2008) et l’incroyable curiosité hardcore sortie sous le nom de Lifetime Problems (2009), faisant gicler 8 morceaux en… 2,30 minutes ! Mettez les gaz, tout est fameux dans le fabuleux monde d’Ovens.

Site

DL