Chelsea Light Moving – Chelsea Light Moving (2013)

Sonic Youth bel et bien enterré en même temps que le couple Gordon-Moore à la ville, le brave Thurston ne s’en laisse pas pour autant compter musicalement. Le revoilà ainsi au cœur d’une nouvelle formation, Chelsea Light Moving, qui sur ce premier album du même nom reprend allègrement les fondamentaux de ses ainés, avec en tête ces guitares tour à tour langoureuses, revêches, rapeuses, âpres, ardentes…

Le disque poursuit en partie la veine pop noise de The Eternal (2009) et surtout Rather Ripped (2006), les deux excellents derniers albums de Sonic Youth, sans pour autant en atteindre les sommets. Ainsi à des Alighted ou des Mohawk un peu interminables répondent de belles réussites comme Burroughs ou Sleeping Where I Fall, des titres où le côté mélodique propose une meilleure concurrence aux tendances expérimentales. Mais l’écoute globale de Chelsea Light Moving reste agréable et confirme toute l’importance de maintenir une certaine attention aux activités de Thurston Moore, cette légende du rock indé.

Site

DL