Swearin’ – Surfing Strange (2013)

Deuxième album pour Swearin’ qui fait office de jolie suite à l’excellent album éponyme paru l’an dernier. Plus posé, Surfing Strange propose aussi des titres un peu plus longs, moins adolescents. De là à parler du fameux “album de la maturité”… Le pas à franchir est toujours facile, l’écueil aussi. En tout cas la bande new-yorkaise sait faire évoluer sa formule avec grand intérêt, toujours auréolée de cette marque de fabrique mêlant chants féminin et masculin.

Formule qui évidemment emprunte aussi de nombreux ingrédients à l’indie rock des années 90, entre riffs et fuzz grungy, basse pixienne, relents de Kim Deal (The Amps) et des Throwing Muses, et même par exemple un “Watered Down” aux quasi-accents de Hole. “Dust in the Gold Sack” lance habilement un opus qui fait montre d’une belle homogénéité – comprendre “cohérence” -, sans véritable tube mais avec onze titres offrant chacun un univers où il fait bon surfer. Et finalement il n’y a rien de très étrange là-dedans.

Site

DL

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *